Fashion Week et Haute Couture digitale

Le mannequinât: un métier si dangereux?

Infos ou intox?

« Es-tu prête à passer par la drogue, la prostitution et l’alcool pour réussir dans ce milieu ? ». Voici, l’une des premières choses qu’un membre de ma famille a pu me dire. Ceci représente le point de départ de ma carrière en tant que mannequin : des rêves pleins la tête et une famille se méfiant violemment du milieu.

Lors de mon premier contact avec cet univers, ma mère n’était absolument pas convaincus, et ne voulait pas se laisser convaincre. Elle avait évidemment beaucoup entendu d’histoires, de mythes différents sur les mannequins. Ce que mon entourage familiale partageait également. J’ai débuté le mannequinât, il y a bientôt 3 ans et les idées reçus sur cette profession sont nombreuses et quelques fois justifiées.

I. Quels sont les dangers ?

A. L’escroqueries et les individus malveillants
B. La drogue, l’alcool, la débauche et l’anorexie

II. Mon expérience

A. Une confiance aveugle
B. Savoir dire non

Rejoins le club

En rejoignant le club tu auras accès à notre bibliothèque de ressources gratuites disponibles uniquement pour les membres. Cette bibliothèque est protégée par un mot de passe qui te sera communiqué à la fin de ton inscription au club. En plus de ces ressources, tu recevras des offres exclusives par mail!

Alors, si ça te tente, rejoins-nous!

Quels sont les dangers ?

Les dangers les plus récurrents dans le milieu de la mode ne datent pas d’aujourd’hui et sont malheureusement toujours d’actualité. Cela peut s’expliquer par le fait que la mode est une industrie évoluant très lentement.
Avec l’évolution des technologies, des réseaux sociaux ou encore la télévision, on entends beaucoup d’histoires, de mythes et certaines vérités.

L’escroquerie et les individus malveillants

L’inquiétude de mon père concernait l’escroquerie. Peur que mon je ne rencontre des personnes peu recommandables, mal intentionnées, malfaisantes… Peur que je ne puisse pas totalement faire confiance en mes agences à travers le monde que je ne connaissais que très peu au début. Que je me retrouve seule à l’autre bout du monde sans personne sur qui compter en cas de problème. Se serait mentir de dire que les arnaques dans ce milieu n’existent pas. Elles sont aux contraires multiples : fausses agences, castings payants, recrutements douteux via les réseaux sociaux, etc…

Ce dernier exemple est de plus en plus courant avec le développement des divers réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Snapchat…). Tout peut partir d’un simple message privé. La pratique est simple : des démarcheurs proposent à de potentiel mannequin de payer afin de rejoindre leur agence. A partir de là, il faut être extrêmement vigilant car aucune agence
de mannequinât ‘réputé’ ne te feras payer pour les rejoindre. C’est même l’agence qui paye au départ les séances photos afin de pouvoir de créer un book (séance photo que tu remboursera par la suite).

De même que pour intégrer une agence, les castings ne sont pas payants. C’est le client (marques, entreprises) qui est à la recherche d’une personne correspondant à ses critères et qui propose un salaire pour son travail. Les directeurs de castings travaillent avec des agences et n’emploient que très rarement des mannequins free-lance.

La drogue, l’alcool, la débauche et l’anorexie

La personne la plus inquiète sur ce point, c’est clairement ma mère. Elle a commencé à considérer l’idée, lorsque j’ai été démarché une seconde fois par la même agence à un an d’intervalle.
En discutant avec son entourage tous les aspects néfastes et idées reçues sur le mannequinât ont refait surface. Il est vrai que l’industrie de la mode est assez malsaine et peut être en contact avec la drogue, l’alcool et la débauche. Elle craignait en premier lieu, que je me fasse entrainer là dedans, ne sachant pas dire non (v. Deuxième partie) ou en n’ayant pas le choix.

En second lieu, les attentes et les contraintes auxquelles une mannequin doit se plier. Vous savez : un mode de vie sain, suivie d’une alimentation irréprochable, une pratique du sport régulière, car les mensurations sont directement imposées. Ce qui est vrai, c’est que les silhouettes sont crées à partie de mesures universelles pour toutes les mannequins. Elles doivent être en capacité de porter un vêtement aux petites tailles quelqu’en soit la manière.

Je parle ici, d’anorexie mentale. Cette dernière, pour rappel, est une maladie pouvant être définit comme un trouble des conduites alimentaires (TCA). Selon le dictionnaire médical :
« L’anorexie mentale est un trouble psychique grave qui touche prioritairement des adolescentes, et qui se traduit par une perte de poids importante, liée à une restriction alimentaire volontaire, ou à des vomissements provoqués si l’appétit est conservé (boulimie/ anorexie); dans ce second cas, le recours aux laxatifs et aux diurétiques est fréquent. La perte de poids s’accompagne d’une dénutrition ».

Bien souvent un « régime » est mise en place afin de perdre du poids rapidement. Enréalité, tous ces éléments relèvent souvent de l’anorexie et cela de façon inconsciente.

Fashion Week et Haute Couture digitale 3

Mon expérience

En 3 ans, j’ai clairement eu le temps d’expérimenter différentes situations et ainsi de me faire mon propre avis. Ce que je m’apprête à vous livrer est totalement subjectif, j’ai eu la chance et la malchance de vivre certaines situations qui me permettent aujourd’hui de prendre du recul sur mon métier.

Une confiance aveugle

La toute première agence avec laquelle j’ai eu l’opportunité de signer se situe à Angoulême. C’est l’agence mère AKA l’agence de référence. Ce qui signifie que toutes les agences doivent passer par cette dernière dès qu’il de question de job ou autre. A l’heure
actuelle, j’ai une confiance aveugle envers elle, elle a toujours défendue mes intérêts. Et ce point est clairement stipulé dans mon contrat de travail. Il est également mentionné que mes agences doivent me protéger face aux clients, photographes, stylistes, coiffeurs douteux. En gros, toutes les personnes impliquées de près ou de loin à mon activité professionnelle.
Pour le vivre actuellement, je vous assure qu’une bonne relation avec tes agents et agences est primordiale pour développer une carrière saine, d’un point de vue physique et mental.

J’ai donc toujours travaillé avec des personnes sérieuses et très professionnelles. Je n’ai pas eu a payer pour avoir accès à un casting ou encore pour signer avec une agence.
Comme j’ai pu l’évoquer précédemment, au début de ton activité, les agences payent pour ton développement : premières photos et autres. Cet argent est à rembourser quand tu commence à travailler.
En cas de litige avec une agence, je ne suis donc pas seule. Mon agence mère à obligation de me défendre. Ce qui a eu pour conséquence de rassurer mon père.

Savoir dire non

La drogue, l’alcool et la débauche sont les principaux éléments qui ont inquiétés ma mère. Cela a toujours été clair pour moi. Donc oui, ces éléments sont bien présents dans le milieu. Mais j’ai envie de dire qu’ils sont présents dans tous les milieux professionnels. Il faut clairement connaitre ses limites et savoir dire NON quand il le faut.

En ce qui concerne la débauche, c’est la même chose, il faut dire NON. J’ai été contacté de nombreuses fois par des promoteurs via Instagram me proposant des soirées dans les bars/boîtes les plus en vogues du moment. Le promoteur ? Une personne engagée par un homme riche qui a pour mission de chercher des mannequins afin de l’accompagner en  boîte de nuit ou tout autre soirée. Tout est offert au mannequin, du restaurant, l’entrée en boîte et toute la consommation sur place.
L’intérêt pour l’homme riche est d’avoir une jolie fille à table. Le promoteur lui est payé au nombre de fille qu’il ramène.

En conclusion

L’industrie de la mode est réellement un milieu de requin. Les dangers sont nombreux,
mais ils sont facilement évitable avec beaucoup volonté. J’ai eu la chance jusqu’ici de ne rencontrer aucune situations désagréables et choquantes.
Il faut savoir rester soi-même, avoir la tête sur les épaules et éviter le plus possible les
dangers inutiles.

Rejoins le club

En rejoignant le club tu auras accès à notre bibliothèque de ressources gratuites disponibles uniquement pour les membres. Cette bibliothèque est protégée par un mot de passe qui te sera communiqué à la fin de ton inscription au club. En plus de ces ressources, tu recevras des offres exclusives par mail!

Alors, si ça te tente, rejoins-nous!

Sources:

No Comments

Post A Comment