Ce qu’on ne te montre pas | Partie deux

La vérité partie 1

La vérité derrière le mannequinât

J’ai souvent des retours à la réalité, de ce que ma vie est devenue depuis que je suis mannequin. Le plus souvent c’est lorsque je prends l’avion [..] Mais ce n’est pas ça la vie. Aujourd’hui j’aimerai de toutes ces choses que j’ai vécu et, dont personne ne parle. J’évoquerai dans cette partie les problèmes liées à la confiance et à l’argent.

Problème numéro 3. La confiance

Dans une industrie comme celle de la mode, il faut trouver les bonnes personnes et avoir confiance en elles. J’ai eu la chance de trouver une agence en laquelle j’ai pu avoir confiance des le débuts. Mal-grès des difficulté que j’ai rencontré en parcours aujourd’hui je suis super heureuse et reconnaissante de mon agence. J’ai du faire face à des agents qui essaient de me monter les uns contre les autres en pensant que je suis trop bête pour ne pas m’en apercevoir. Certains me mentent au visage de temps en temps, en me regardant droit dans les yeux. Pensant encore une fois que je suis trop bête pour le comprendre.

Travailler au quotidien avec une équipe en laquelle tu peux avoir confiance est la clé. Être certains qu’ils feront toujours les bons choix pour toi et ta carrière.

La vérité partie 2
La vérité partie 2

Problème numéro 4. L’argent

Le mannequinât paye extrêmement bien et, c’est l’un (ou le seul même) où les femmes touchent plus que les hommes. Mais rappelles toi que je suis étudiante financièrement indépendante, que j’ai mon propre appartement et mes charges à payer. Comment te dire que je finis souvent par manger des cailloux à cause du délais de paiement. Le client pour lequel je travaille (Bershka, H&M, etc) à entre 1 et 3 mois pour payer à mon agence. Elle me fera ensuite un virement, sinon c’est une avance 1000€ avec une commission sur avance de 5% (soit 50€). La frustration que je ressens lorsque j’ai beaucoup d’argent qui m’attend, mais que je ne peux pas en profiter est indescriptible.

Non seulement tu dois attendre que le client ai payé ton agence pour recevoir ton paiement. Mais aussi, ton agence peut garder une partie de tes sous (mon agence à Paris garde toujours 500€) pour « les dépenses à venir ». Comme les billets de train qu’ils me prennent ou le loyer de l’appartement mannequin que je paye de ma poche. Donc t’es tout heureuse tu te dis que tu vas recevoir tant d’euros et tu te rends compte qu’il manque 500€. Il est possible d’être en déficit si l’agence t’avances des billets de trains, d’avion, l’appartement mannequin, etc. Inutile de te préciser que lorsque tu es en déficit tu dois de l’argent à ton agent. Pas besoin, d’espérer recevoir de l’argent après chaque travail jusqu’à ce que tu es remboursé intégralement ta dette.

La vérité partie 2

Rejoint le club pour pouvoir lire le magazine de Juin où je raconte te mon expérience de la Fashion Wekk et mes ressenties.

Pour finir

Comme je l’ai dit au tout début. Je souhaites te partager le meilleur comme le pire. Heureusement dans tout malheur on trouve du bonheur et dans tout bonheur on trouve du malheur. Malgré tous les problèmes que je viens d’évoquer, le mannequinât reste une chance et une opportunité incroyable.

Il me permet d’être financièrement indépendante a 19ans, d’être en mesure de payer toutes les charges et d’aider ma famille. De voyager autant pour le travail, qu’avec ma famille grâce à mes payes.

J’ai choisi une voix complètement différente de ce qui m’était destiné. Je me demande souvent comment serais ma vie si je n’étais pas devenu mannequin. Je pense qu’elle serait ennuyante. J’étais destiné à une licence d’économie, puis une école de commerce. Un métier ennuyant avec une envie de créer ma propre boîte plus que tout au monde. C’est toujours mon plan actuel une fois que ma carrière de mannequin sera fini. Mais aujourd’hui j’ai plus de choix, d’opportunités et de portes ouverts.

La vérité partie 2
La vérité partie 2

En 1 an et demi j’ai appris beaucoup de choses sur moi. Dont certaines choses que je n’aurais sûrement jamais apprise par moi-même. J’ai appris que le regarde des gens ne compte pas, carrément pas. Tout ce qui compte c’est ce qu’on pense de soi-même et comment on se voit. Les personnes extérieures auront toujours quelque chose à redire sur nous, notre personnalité. Le fait de défiler m’a donné une certaine prestance et confiance en moi quand je rentre dans une pièce. Lorsque je commence à être embarrassé je me rappelle mes défilés. Mes talons hauts, devant je ne sais pas combien de personnes et ça permet de rebooster ma confiance. Je suis sûr que tu as quelque chose dont tu es fière aussi qui pourra te rebooster aussi.

Je ne me considère pas comme timide, mais j’ai du mal à faire le premier pas quand je rencontre une nouvelle personne. Je la regarde et j’ai rien à lui dire et pas envie de lui parler. Alors que, si la personne fait le premier pas, je peux discuter pendant des heures par la suite. Je travaille encore sur mon approche, mais le mannequinât m’aide à être plus ouverte et sociable. Je n’ai pas vraiment le choix étant un milieu où je rencontre de nouvelles personnes tous les jours.

C’est le moment pour moi de me donner les moyens de réussir tout ce que j’entreprends. Ce qui compte ce n’est pas les erreurs que tu as faites dans le passé. Mais ce que tu fais aujourd’hui et fera demain pour te rattraper.

Je suis extrêmement reconnaissante pour tout ça.

xx, Rose

Tu aimeras peut-être

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *